Le vol de vélos (partie 2) : les bons accessoires

Le vol de vélos (partie 2) : les bons accessoires

antivol sans vélo

Deuxième volet de notre trilogie sur le vol de vélos : après avoir exposé le contexte et quelques conseils sur les attitudes à adopter pour stationner son cycle, place à un focus sur les objets qui vont vous aider à sécuriser votre monture.

Bien choisir son antivol

La première des questions à résoudre est la plus simple : comment choisir le bon antivol. Difficile de s’y retrouver parmi tous les modèles proposés, de différents matériaux et formes. La Fédération française des Usagers de la Bicyclette met à disposition une base de données de tests d’antivols de près de 300 modèles qui vous permet de vous y retrouver.

antivol en Uantivol chaîneAntivol de cadre (ou fixe)antivol segments pliants

Oubliez les antivols souples ou à code, très faciles à découper et qui n’empêchent quasiment pas le vol de votre vélo. De même pour le combo chaîne + cadenas. Une petite pince coupante suffit à faire voler en éclat la protection offerte en quelques instants. Parmi les solutions traditionnelles, le meilleur est l’antivol en U. C’est certes un modèle d’antivol plutôt lourd et encombrant mais pour un usage urbain avec des distances plutôt courtes, le poids est un critère moins prépondérant. Et mieux vaut pédaler un peu chargé que de rentrer à pied !

Dans cette catégorie, l’antivol Skunklock se distingue en intégrant à sa structure un gaz malodorant qui rendra malade le voleur qui aura tenté de scier votre antivol. Les concepteurs misent sur l’effet dissuasif de l’odeur pour éviter une récidive du malfrat.

Les nouvelles technologies au service de la sécurisation

Depuis quelques années, comme dans d’autres domaines, les nouvelles technologies se sont invitées en masse dans le secteur.

Linka

Si vous cherchez sécurité et simplicité, vous pouvez opter pour le système I LOCK IT qui se couple a une application smartphone : en plus de vous avertir directement sur votre portable en cas de tentative de vol, il se déverrouille automatiquement quand vous arrivez à proximité de votre vélo.

Il géolocalise aussi votre vélo pour assurer une meilleure protection. Dans la même veine, l’antivol LINKA est un antivol de cadre bourré de capteurs qui détecte les tentatives de vol et déclenche une alarme de 110 décibels pour faire fuir le voleur. Lui aussi est géolocalisable et personnalisable. Le petit plus : vous pouvez partager une clé numérique avec une personne de votre choix pour lui permettre de déverrouiller votre vélo et ainsi le partager !

Winkbar VelcoEn complément des antivols permettant l’attache de votre monture, d’autres solutions à intégrer à votre vélo sont en train d‘être développées pour limiter les risques de vol. Notre préféré ? Le guidon intelligent WinkBar (de la société française Velco) qui, comme l’Addbike, vient en remplacement d’une partie d’origine de votre vélo (ici le guidon), pour augmenter ses capacités. Le WinkBar inclut des phares avant LED haute capacité pour bien voir la nuit et un système de navigation par GPS à l’aide de signaux lumineux. Mais surtout, il permet une géolocalisation de votre vélo en temps réel. Facile de retrouver votre bien dans ces conditions.

Dans le même genre, on peut citer l’accessoire canadien SmartHalo, à fixer au centre de son guidon, qui géolocalise votre vélo, possède une alarme dissuasive et se connecte à votre téléphone pour vous guider ou même vous permettre de fixer des objectifs de vitesse. Ou encore le tracker de Connected Cycle (encore des Français), déjà primé à Taïwan.

 

Le vol de vélos étant une préoccupation majeure des usagers, les innovations vont certainement continuer à se multiplier dans ce domaine afin de lever les derniers freins pour enfourcher sa monture au quotidien.

Dans le dernier volet de notre série, nous aborderons les services qui se mettent également en place pour accompagner les cyclistes dans leur combat contre les voleurs.

Posted in Non classé and tagged .